Livre d or

Nous sommes toujours dans la jolie baie de boeni . Ce petit paradis est si paisible , nous sommes séduits aussi par les fruits cueillis chaque jour tel que les feuilles de manioc , papayes vertes , fruits à pain . On se régale .

Après un dinner fort sympathique à bord de chuligi en compagnie de Joanna et de Marcel , nous nous inspirons de leur idée du livre d or à bord , que chacun remplira après une visite de cuba libre 6 ! Leur bateau est bien équipé , très cosy .voici le lien pour leur blog :

http://www.chulugi.de

C est un plaisir de visiter d autres voiliers

C est du bonheur de vivre cette aventure à bord de cuba libre 6

Étape 3: la baie de boeni

Après une belle journée de navigation ( presque 8 h. La plus longue depuis notre arrivée ) nous avons mis l’ancre au fond de la baie de boeni près de l îlot Karo . Le bateau chuligi était à l unique corps mort . L îlot est magnifique , avec bananiers , cocotiers et sable blanc ! Dès le lendemain nous rejoignons la plage pour le yoga, à l ombre des gros arbres qui bordent le sable .

De retour à bord , l activité bricolage et ménage bat son plein .

L après midi est bien plus cool , à explorer l îlot en quête de fruits . Marcel , Joanna et le chien Niko viennent aussi profiter de cette belle plage et nous discutons en anglais de bateaux , d îles et de navigation . Radio ponton est une valeur sure .

Nous modifions notre programme de base tellement le coin nous plait . Le tour de l île se ralentit , d autant plus que l approche de la nouvelle lune nous dissuade d entreprendre la traversée vers Madagascar . C est souvent mieux de naviguer après ou avant les changements de lune car la météo devient variable sur les jours de pleine ou nouvelle lune .

Le beau bateau Galaxie a rejoint la baie , et Alain ( le propriétaire suisse de ce gros navire ) nous convie tous à un dinner à son bord .

Le matin , Marcel , Anne , Alain et nous deux avons traversé la baie dans la grande annexe de galaxie pour marcher un peu avant d arriver à l unique boutique alimentaire du coin : chacun fait ses courses même si il n y a rien de frais ! Un bel orage se profile au loin quand nous revenons vers l annexe ! Le soir , le dinner est bien sympa et surtout délicieux !

Qu il est donc doux de ne rien faire et de profiter de la vie ! Une bien belle étape qui se prolonge encore

Étape 2

Étape 2 : réserve naturelle de sazile

Après le petit grain du matin , nous avons navigué au portant sous génois avec peu de vent . Toute la pointe sud de l île est une reserve naturelle protégée pour les tortues , toute forme de pêche est interdite .

La baie est sauvage , bordée de sable noir , avec de majestueux baobabs. Pas un bruit , cette partie sauvage de l’île est magnifique.

L’arrivée au corps mort se passe sans problème .

Nous partons à la rame pour visiter la grande plage , malgré le ciel gris , l eau est claire . Nous voyons des traces de ponte de tortues. C est impressionnant . La plage est propre , déserte .

De retour au bateau , nous profitons de la vue quand le bateau chuligi arrive sur l’autre corps mort . C est un couple allemand qui vit sur ce bateau , avec leur chien , nous les avons déjà rencontré à l ´ACHM .

Le lendemain , de bonne heure , après une bonne très calme , bien protégés du vent de la houle , nous retournons à la plage pour y découvrir des empreintes fraîches de tortues .

Nous croisons Marcel , le marin allemand qui promène son chien .

Ça discute mouillages entre bateaux , les gens s n’appellent par le nom des bateaux !

Chuligi repart dans la matinée alors que nous nous affairons au ménage et rangement .

Avant le repas de midi , nous allons nager vers les grosses patates de corail près du bateau .

Puis la pluie vient ponctuer la journée , j’aime bien disposer toutes les gamelles dans le cockpit pour récupérer de l eau à utiliser pour la vaisselle .

L’après midi crêpes clôture cette belle journée ! Et paf ! Encore une bien belle journée loin de la civilisation , nos préférées !

Étape une : îlot bandrele

Étape une :

Après avoir fait les pleins (913 litres d’eau , bidons inclus : 18 euros )au quai de Mamoudzou , nous avons mis le cap vers l’îlot Bandrele . C est un des îles à l’intérieur du grand lagon mahorais , réputé pour les grosses fêtes organisées les week end .la navigation est la suivante : 4 h au pré très serré ( voiles et moteur ), comme souvent le vent dans le nez !

Nous profitons d’un des corps morts du parc marin pour passer la première nuit au mouillage ! Que l îlot semble beau , vu du bateau , avec sa plage de sable blanc , ses cocotiers , ses baobabs et ses poules sauvages !

Après une nuit dans le vent ( fort heureusement les corps morts sont fiables) de bon matin , nous allons sur l’îlot à la rame , une petite houle empêche la mise du moteur sur l’annexe ! Il faut bien contaster que la rame c est moyen !

Une fois à terre , nous découvrons l’after des teuffeurs : des déchets en veut tu en voila , il y a même les restes d’un bar improvisé ! De partout les détritus gâchent l’attrait de l’île !

Bref , nous trouvons un endroit pour dérouler nos tapis de yoga . A pleine salutation : l horreur : un rat passé carrément sur le pied de mimil ! Je crie , il crie , le rat reparte tranquille dans les bosquets . Tant bien que mal , nous poursuivons notre mini séance de yoga , la motivation baisse avec la peur du rat !

Nous abandonnons notre idée d’exploration du coin , pour faire seulement quelques pas sur la plage avant de repartir à la rame rejoindre notre bateau .

Branle bas de combat pour fignoler le cockpit : ponçage et huile de teck seront l’activité du jour !

Nous décidons de partir le lendemain tôt .

Au réveil , le ciel est bien gris , il n’ y’a plus de vent . Nous nous préparons à lever le mouillage quand «  the big grain is coming « .!

Subitement , 28 noeuds a l’anémomètre et la pluie fine accompagne le vent ! Nous voici coincés dans le bateau !pas question de quitter le mouillage sous l’orage !

En ce jour international du yoga , nous ferons deux postures à bord !

Namaste !

Le mouillage de trevani

Après l’effort , le réconfort ! Tout fonctionne grâce aux réparations menées par Alain , un beau dimanche matin , nous avons le plaisir de partir de petite terre à la voile , tranquilles , sans problèmes de moteur ni au départ ni à l arrivée ! Une petite navigation au portant avec 15 ou 16 noeuds de vent . J aime bien barre , je me sens bien plus à l aide que la saison précédente . Alain est heureux de voir que tout tient !

Le mouillage de trevani est en face d un hôtel restaurant ( bien fréquenté les week ends et jours fériés , très calme la semaine ) donnant sur une belle plage de sable noir , les baobabs et cocotiers sont nombreux . La plage est populaire , bref on est bien ! Le mouillage est rouleur le matin à la marée montante , nous en profitons pour descendre faire du yoga ou traîner en terrasse . Paisibles ! Demain, nous irons à Handrema , une plage sauvage encore plus planquée du vent ; ce sera l’occasion de tester les petites voiles d avant car il y a de bonnes risées de prévu . C est le bon moment pour vérifier toutes nos voiles et pour s entraîner à empanner et à virer de bord !

Vive le vent d hiver

Alternateur ou pas

Quand ça commence à délirer car l alternateur est toujours en panne , l’ambiance à bord est au bricolage. À force , ça fait long tout ces temps hors navigation ! Soyons positifs : voyons le bon côté : après ça va été top !

Patience patience et patience .

Le train train à bord suit son cours , on en profite pour aller manger des pizzas avec les potes d autres bateaux , on barge des l Aube pour récupérer un autre alternateur ( qui ne fonctionne pas non plus au grand desespoir du captain qui passes ses journées dans la cale moteur ) je reprend la couture …

Tous ces aléas propres aux bateaux de voyage un peu vieux comme le nôtre font partie du projet et n altère en rien le plaisir que je ressens chaque jour dans notre vie à bord !

J oublie la maison , le potager etc etc …

nos corps raidissent avec le bateau , le yoga est notre base ressourçante autant niveau physique que niveau mental !

J aime Mayotte !