Avancer par expérimentation

Cette semaine , je souhaite aborder une notion qui me semble spécifique au yoga ( entre autres ). Décrire ce que fait le yoga a chacun des yoginis est délicat . Celui ci est un électron libre qui se développe avec un chemin individuel singulier , un rythme tout aussi personnel ! Chaque yogi en herbe a sa voie. J ai ce sentiment d avancer par expérimentation : un jour, au fond de moi, je sais que j ai acquis ça ou ça . Quelle richesse infinie .chaque jour j apprend je cherche je creuse … avec plus ou moins d intensité selon l humeur . Mon minimum : 45 mn de pratique physique avec mon amour , suivi ou pas de 20 mn accro Yoga .. puis un ou deux cours ou je transmet énergétiquement , une ou deux méditations de 15 à 30 mn . Parfois je pratique en solo avant le pranayama … en ce moment , je lis les sutras et j ai souvent envie de chanting . Voici mon imprégnation actuelle … et vous , comment va votre yoga ?

S isoler pour pratiquer ou l isolement vient il de la pratique ? Autonomie dans ma pratique

Sur le chemin du yoga , la confrontation sociale est un des obstacles à franchir . Cette rigueur ou régularité nécessaire à la pratique oblige à réduire ou modifier le lien social . Se lever tôt chaque jour est une différence de style de vie qui dérange . Pour se lever tôt avec cette volonté d une pratique engagée il faut dormir, ou éviter alcool viande drogues … ces derniers relient plus les uns et les autres que le Yoga . Certaines réactions peuvent être vives , elles égratignent , titillent la ou ça fait mal . Aux armes yogi ! Combattre les 6 ennemis de l’esprit , du mental fait partie de la pratique. Chaque jour, la différence est une qualité confrontée aux autres . J aime ces batailles que je dois maintenant gagner seule . Avant je m appuyais les immersions de plusieurs mois avec cours de philo de pranayama d ashtanga de hatha . Ces outils m ont forgé une nouvelle capacité : l autonomie !

J apprécie cette nouvelle étape . Et vous ? Comment ça se passe ? Est ce que l’isolement se fait sentir certains jours ? A quoi vous accrochez vous ?

Quelques jours Yoga

Quelques jours Yoga et la vie suit son cours lentement . Souvent , j ai en tête des moments du cours de philosophie que j ai suivi plusieurs années de suite. Ces années la , je me disais : c est dingue ce besoin de redoubler ce cours . Doubler . Apprendre encore . Entendre , écouter , sentir , comprendre peut être . Percevoir l actif de ces sutras qui au départ sont hermétiques . Se faire traiter d hermétique soi même . Alors que des mois après , la porosité des leçons se fait sentir oui il fallait tout ça pour ça . Avoir ces flash quand surgit un questionnement . Le flash philo ! Merci le yoga aussi pour ça . Cet accès illimité aux méandres conduisant au cœur de la pratique est le secret .

Le lundi , ralentir

Le mois de décembre s agite sans retenue, plusieurs périodes de fêtes en perspective quand on reste en occident. Le retour à la maison autorise un réel ralentissement : parfait pour le yoga. Sortir du tourbillon social , revenir à la pratique doucement après une interruption de 3 jours ou corps et esprit ont été savamment triturés . Option de 2 sets courts ( 2×45 mn ) avec de longues respirations lentes , peu d asanas, un pranayama , méditation ! Basique

Yoga et moi. Un bout de route inspirée

Définir ce qui m anime pour poursuivre le chemin du yoga peut être une histoire au long cours. Une semence qui pousse à son rythme. Une inspiration secrète qui grandit en soi , Ou la progression vient de la persévérance et non du résultat le jour j. presque par hasard , il y a une première récolte , puis ça pousse à nouveau , au gré de la respiration , au gré des jours, une autre floraison , de beaux fruits mûrissent doucement , une autre récolte … un bout de chemin fait avec toi , certains jours très intimes je respire mieux grâce à toi . Yoga !chaque jour je me nourris de toi. Inspire , expire , inspire moi encore

Les insomnies de la vie

Quand vient la saison des insomnies de la vie ( vous voyez ce que je veux dire ? La pollution mental les tracas les grognements internes … les matins gris, les sueurs Les agitations ) je les confronte à ma pratique. Toutes ces années ( celle en cours en fait partie ) d apprentissage soutenu , de pratique régulière pour être en lutte certaines heures ? Oui… La roue de la vie… ok! Alors s appuyer encore sur l expérimentation , sur les textes , sur les livres… relier le tout à une posture, un sutra… puis le laisser infuser dans le quotidien . Observer . revenir légèrement en arrière de quelques millimètres ou à l asana précédant , s arrêter , changer d angle . Respirer . Avancer de biais, en zig zag . De front . De près . De loin . Pause. Laisser reposer avant de secouer pour reprendre dans le sens inverse. Secouer à nouveau. Respirer .danser autour , avec .attendrir le trajet. Élargir le point de vue. Revenir au départ . Respirer . Lotus . Paix . Amour . Patienter encore en remerciant l univers d être sur la route du yoga, la roue de la vie. Guidée d un souffle pacific ou l introspection penche vers la lumière . Dire merci au yoga d être la . Au présent . Ici et maintenant

La voile quand on débute …

Trois mois de vie à bord. C est ça en accumulant les 3 séjours . Quelle intensité d apprentissage . Quelle humilité a trouver sur le chemin . Être à bord , vivre à bord , être parti prenante d un fonctionnement différent ou la notion de présent prend l ampleur du bleu de l océan . Je me sens si petite face à se qu il faut encore mémoriser par l importance de chaque geste à certaines heures. Cette équilibre à trouver dans le corps , à la fois de la force , de la réserve , de la patience , de l observation de l air. Ici respirer est un unisson à plusieurs dimensions , une connection profonde avec les éléments , avec l autre, avec soi. Source inépuisable de savoir qu il est bon de vivre . Être l équilibre . Être le vent. Les voiles . Être soi.