la tarte clafoutis

À fond pâtisserie !
Si on m’avait dit un jour que je me prendrai de passion pour la pâtisserie : j aurai un peu ri en prenant un air de circonstance ; étant donné ma capacité illimitée à répéter le même gâteau avec la classique salade de fruits de saison . J en ai raté des biscuits , des crêpes , des flans ou des entremets avant même de les commencer !et puis , ce que j aimais , c était les tartes de Papy ou encore les desserts si délicieux de Maman , qu on peut dire à l’avance pour qu elle les prépare avant qu on arrive ( sa glace à la chartreuse et au marron par exemple , ou les tuiles ou les mousses au chocolat ou ses œufs à la neige … une liste trop longue ) et aussi les duchesses à la fraise de chez Lolo o macaron ! Bref , je suis une gourmande du gâteau des autres .
Nos étapes à bord de cuba libre 6 loin de tout , une certaine motivation à faire soi même , le confinement et l’ambiance rest la kaz ; c est assez pour me lancer !
Je suis longue à l’apprentissage , j’aime bien refaire plusieurs fois et je reviens régulièrement (sans regarder mes notes )sur la tarte à décliner à l’infini . Ça me prend comme ça , du style : et si je faisais une petite tarte ?
J ai réussi à passer le cap des biscuits ( 2versions en 4 jours ) en découvrant le blog unzestedestelle.fr et me voici a un sous chapitre : la tarte clafoutis ! Yes !
Un succès ! Il faut que je pense à acheter des minis moules ou à doubler la dose de fruits rouges ! Et puis , la mienne est moins jolie que celle de la photo du blog mais j ai adore quand même ! Je vais tester la même avec des letchis !
Bon appétit

Vacances

A ralentir considérablement toute activité , le mot vacances prend une autre tournure. Avoir du temps, loin dans le déroulé de la journée estivale . Lire, peindre , rêver . Ralentir encore . Être à 15 kilomètres de chez soi et vivre le repos dans une belle maison, large, spacieuse .

Cette lenteur est propice à la réflexion, à l introspection douce d une chaleur assommant à moindre envie de bouger .

J ai ce sentiment de stocker de l énergie pour la suite de notre programme musclé avec le déménagement en prévision dans notre future maison .nous attendons avec impatience d investir les lieux .

J ai maintenu mes cours matinaux, la philo indienne , la peinture , ce qui nous procure cette sensation de repos régénérant, c est le jardin , les arbres , les temps consacrés à la lecture , le rituel méditation .

La simplicité .

Merci la vie

Nonchalance caniculaire

C est avec lenteur que se déroulent mes journées. Laisser passer le temps par cette chaleur est un moment propice à la lenteur de vivre , au laisser aller total.je flâne entre la lecture d une saga et la palette de couleurs acryliques qui m ont été donné par une artiste canadienne , aux bagages trop lourds pour retourner dans le grand nord.Maddy a laissé à l atelier de quoi m initier à la peinture sur toile ou cadre de bois .

Je m installe alors sur la table dans la cour, quand l ombre offre un zeste de fraîcheur . J avance par petites touches et je retourne à mon bon gros livre. Une saga, ça vous transporte dans la chaise longue.

J ai ralenti la cuisine, la marche , la philo, les cours.

Je commence par savasana , c est propice à la lenteur .

De la grande maison, nous utilisons que peu de pièces meme si on s est bien déroulé, comme il se doit, avec nos sacs, notre chien et tout le bazar qui nous suit dans nos sauts de puce, d une maison a une autre pour faire passer l été .

Qu il est donc doux de ne rien faire , de rêvasser ses journées.

Et vous, l été , ça va ?

Les vacances en France

Ça fait bien longtemps que je n avais pas goûté à la saveur subtile d un été en France .

Depuis le mois de juin , nous nous baladons dans notre belle région avec des sauts de puce dans le sud ou dans la drome , la chaleur pousse à la lenteur

Qu il est donc doux de se laisser vivre.

Nous gardons actuellement la belle et vaste demeure de nos amis , profitant de la piscine, des tomates .

Tout est simple, tranquille.

J ai particulièrement apprécié le mini séjour en camping-car, les deux mariages , la fraîcheur des rivières , la visite des enfants . Bientôt , nous irons garde une maison près de Paris et ce sera la fin de cette saison lente à souhait .

Changement de saison

J avoue avoir apprécié pleinement la sensation estivale , ces longues journées chaudes, ensoleillées me vont à ravir . Je suis moins présente sur le blog, les jours passent si vite , au point où je me demande parfois comment je faisais dans cette vie d avant, d avant la deuxième moitié de la cinquantaine, dans cette première moitié de vie , celle où l on vivait dans un rythme intense, dans ce monde du travail .

J ai cette sensation de remplir pleinement toutes mes heures, des l Aube , avec mon rituel matinal , très matinal. Ce rituel est bien inscrit dans ma vie depuis longtemps mais il s est intensifié avec la vie , le fil des années m a permis de choisir pleinement ma façon de vivre .

Vers 4 h 45 , je me réveille , selon les jours , je traîne.. entre 15 ou 30 mn et je me lève , je promène safran notre chien , en me gargarisant la bouche avec de l huile de coco que je recrache dans la nature sur notre trajet du matin. Depuis qu il fait jour, cette promenade est réjouissante , les arbres dégagent une odeur lancinante. Les oiseaux chantent , nous croisons sur l approche de l appartement, au centre du village , le voisin Raphael . Il se prépare pour courir dans les chemins qui conduisent à la forêt, accessible à pied depuis le centre du village .

De retour , nourrir safran est la priorité, il est très impatient le matin .

Ensuite , je prépare une théière de thé vert ou thé pu er .

Et je m installe pour ma pratique personnelle, dont la durée varie selon l horaire de mon premier cours en ligne . Certains jours je commence vers 7 h ou 7 h 30 , souvent , je commence à 6 h. Il va sans dire que cet horaire est bien plus agréable en été , avec le lumière qui accompagne la pratique.

Deux fois par semaine, je suis avec assiduité mon cours de philosophie en ligne, avec mon enseignant référent , Dr Nagaraj , avec qui j ai eu l honneur de suivre plusieurs fois des cursus d introduction à la philosophie, d après l étude des yogas sutras de Patanjali.

J aime cette formation intense, dans sa durée, ça fait un an que je suis assidue à ces apprentissages matinaux .

Apprendre, mettre en pratique, chercher, évoluer, questionner , apprendre . Être perspicace, être réguliere , être rigoureuse sans espérer de résultat extraordinaire, sentir que le yoga a infusé pleinement dans ma vie .penser parfois avec des mots en sanskrit , être dans la gratitude. Merci ma vie , il est 9, je vais commencer ma journée en dehors de mon monde yogique . Namaste .

Jaune printemps

Le printemps est une sensation que j avais oublié, à vivre sous les tropiques . Le jaune , le vert, ces couleurs acidulées donnent envie de bouger , d avancer en ouverture et mouvement , de sortir de sa tanière .

Si je passe du temps en balade autour du village , je prend aussi du temps pour l atelier ou je poursuis ma série arbres , une forêt de papier haute en couleur .

La gravure m obséde , m envoute et je suis vraiment productive, que va t on faire de tous ces arbres de papiers recyclés ?

Cette question est un bavardage car je poursuis avec dynamisme mes explorations de gravure, recyclées au gré des humeurs, entre tetrapack et récupération d emballages.

Peut être que j exposerai tous mes arbres un de ces jours ….

Gravure faite à la presse de notaire à partir de tetrapack
Arbre de papier
Tetrapack printemps

Les arbres … sur papier

Depuis peu , je découvre la gravure , surtout je m investis dans le multiple support en arts plastiques, mixed média.

C est un enrichissement que de se livrer au papier, cela me rappelle la création , la créativité augmente par la pratique , plus je pratique, plus je crée.

J aime plonger dans mes morceaux de papier recyclé, ou dans le fond des cartes marines en laissant libre cours au flux imaginaire de mon esprit qui cherche au travers des arbres , la forêt devient multiple à chaque feuille que je griffonne.

Pour le moment je stocke cette production intense, parfois j offre un croquis , une miniature d œuvre sous format carte postale.

Je m investis dans ce média et j aime cette plongée créative .cela complète bien ma pratique de yoga , en solitaire.

Je partage les enseignements avec mon ami sud africain , nous sommes deux élèves assidus au cours de philosophie de Dr Nagaraj. Pourtant , j ai ce sentiment de manquer de temps pour tout faire ….

Être à la campagne me plaît surtout avec les beaux jours qui viennent doucement.

Je ressens de la gratitude d avoir rencontré le yoga et depuis peu les arts plastiques en grande dimension, hors les petits carnets , à l atelier circulaire de miribel, la porte d en face de chez moi, un simple couloir à franchir et je plonge dans les encres , les pastels et les papiers

Merci la vie

Gravure sur lino

Arts plastiques

Je m’éloigne un peu de ce blog et des réseaux sociaux par manque de temps ou et de motivation…depuis que je donne les cours en ligne, j ai ce sentiment d avoir ma dose de connectivité et de passage devant les écrans.

En dehors des heures de cours, je prend plaisir à explorer les chemins de la forêt de mon nouveau village, même si le froid nous saisit lors des balades .

J ai pris goût aussi à travailler avec ce média si riche : arts plastiques.

Dessin, gravure , peinture , voici mes pistes d exploration pour créer,exprimer , illustrer ce qui trotte dans ma tête .

Je suis partie sur une série inspirée par la forêt, les arbres sont devenus mon média personnel.

Le yoga me guide aussi dans cette direction de l arbre à racines et à branches …

Gravure et pastel
Collage , pastels, feutres

Le froid de janvier

Prendre le temps de sentir le froid des montagnes est une belle sensation liée à l hiver.j adore la neige et nous avons eu une bonne dose à disposition.

J avoue avoir été un peu paresseuse avec les vœux cette année, l actualité est si négative ….

Voici de belles images de la montagne où nous profitons d un séjour au ski

Et surtout bonne année et la santé , impératif en 2022

Horaire décalé

Depuis que je vis en métropole , je continue à me lever très tôt pour partager en ligne des séances de pranayama avec mes amies yogi de la réunion . Je vis avec ce décalage de 3 h et j ai souvent rdv à 5 h du mat avec Skype et les e yogis .

J aime me lever tôt , avoir cette sensation d avoir fait tant de choses avant midi . J ai cette chance de vivre à côté de l atelier circulaire de Christiane , mon amie et belle sœur , je profite pleinement de cet espace pour développer mes envies d art plastique. C est riche .

Ici il neige et il neige . Je recycle des vieux pulls , bref j aime bien ma nouvelle vie frileusement votre

Série sur la forêt
Recyclage d emballages kraft pour Noël

Vivre au village

Depuis déjà 40 jours …peut-être même un peu plus, nous sommes en métropole, dans le village que j’aime : Miribel les échelles .

Que de changements, que de nouveautés. Après quelques jours en tribu, avec la famille et les enfants, après la visite chez mes parents rapide et perturbée, me voici au calme chez nous, dans ce petit appartement de la maison de village . J’ai aimé arriver ici à l’automne et profiter de la forêt, des récoltes quotidiennes de champignons.

Voici ma nouvelle vie, avec des saisons, du froid, de la brume, du chauffage et des cours que je donne en ligne, me surprenant moi-même d’aimer ces sessions sur Skype en tant qu’ enseignante .

Je continue l’apprentissage de la philosophie avec Dr Nagaraj et c’est un parcours riche, varié, instructif, devenu essentiel.

Je me réjouis de tous ces changements et j’apprends à vivre dans un nouvel environnement, même si je connais ce village depuis si longtemps.